Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Réaction sur la Déclaration Polémique de Ahmed Khalifa Niasse

Posté par: BenCheikh| Mardi 20 juin, 2017 15:06  | Consulté 1501 fois  |  0 Réactions  |   

Dans l'émission Quartier général de la TFM Ahmed Khalifa Niasse a tenu des propos qui ont créé une polémique tout à fait regrettable. Oustaz Pape Hann sur place ne pouvait s'empêcher de réagir malgré tout le respect qu'il voue au Marabout Ahmed Niass.

 

 

Malick Mbaye Bolé réagit énergiquement contre la déclaration provocatrice d'Ahmed Niass ; Ce qui amena un certain homonyme d'Ahmed Niasse de porter son manteau d'avocat pour défendre son homonyme.

 

TAISSIR.ORG n’allait probablement pas intervenir sur cette polémique si cet « avocat » et Homonyme d'Ahmed Khalifa Niass n’avait prononcé le mot TAYSIR dans son discours. En effet, dire que Seydil Hadj Malick n'est pas l’auteur du Taysir serait des choses les plus saugrenues jamais entendues.

 

Cet avocat d’Ahmad Khalifa déclare que le Taysir a été écrit par un des fils d’El Hadji Abdoulaye Niass, le nommé : Mouhammad Zeynabou Niass.

Scientifiquement, on ne lui dénierait ce fait mais encore faut-il qu'il apporte des preuves convaincantes.

 

Selon le site www.bayeniasserek.com, Mouhammad Zeynabou Niass est naît en 1895.

Ci-après une capture de l’écran du site :

 

 

SELON PAUL MARTY

 

Dans son ouvrage « Études sur l'Islam au Sénégal : Les personnes », Paul Marty a cité le Taysir  parmi les œuvres de Maodo (Wassilatul Munâ) précisément aux pages  217 et 218 et respectivement en français et en arabe, sous le N° 19.

 

Notons que cet ouvrage de Marty a été publié en 1917, du vivant même de Seydil Hadj Malick… Qui lui aurait dit que Maodo est l’auteur du Wassilatul Muna, communément appelé Taysir ?

 

D’autre Part en 1917, le présumé auteur niassène du Taysir serait âgé de 22 ans.

Par conséquent, il aurait écrit le Taysir bien avant la publication de l’œuvre de Marty en 1917. Quelle est la probabilité pour que Mouhammad Zeynabou Niass ait écrit un ouvrage comme le taysir à ses 22 ans au plus ?

 

SELON EL HADJI RAWANE MBAYE

 

Dans son ouvrage « LE GRAND SAVANT EL HADJI MALICK : PENSÉE ET ACTION – PREMIER TOME » El Hadji  Rawane délare que :

 

« Durant ce séjour au Walo, Malick Sy s'aperçut qu'il pouvait y pratiquer l'agriculture, la terre y étant suffisamment bien arrosée et qu'il lui serait quelque peu avantageux d'y maintenir son épouse et ses deux enfants. Il décida de s'installer au village de Ndombo pendant deux ans (1883-1885) alliant aux travaux champêtres les activités intellectuelles. Il put ainsi obtenir une récolte abondante. L'apaisement des soucis matériels qui en résulta lui permit de produire sa première œuvre, le poème intitulé « Wasîla al-munâ » (Accès aux Souhaits) et plus connu sous l'appellation de "At-Taysîr"  ».

 

Donc, pour Rawane, le Taysir a été écrit par Seydil Hadj Malick en 1885 ; c'est à dire dix (10) ans avant la naissance de Mouhammad Zeynabou Niass.

 

Notons que ces propos de Rawane confirme la version courante qui affirme que Maodo a appris la naissance de Serigne Babacar Sy lorsqu’il écrivait le Taysir en 1885…

 

Alors qu’est-ce donc à dire si ce n’est l’éminent avocat d’Ahmed Khalifa Niass a dû se tromper.

 

 

QUELQUES AUTRES RÉPONSES

 

DIWANE DE SERIGNE BABACAR SY

 

L’avocat d’Ahmed Khalifa a parlé d’un certain diwane de Serigne Babacar Sy où l’on trouverait un poème Niassène. Cela n'est pas exact. Il n’existe actuellement aucun diwaan officiel attribué à Serigne Babacar Sy. Il y a certes un document qui circule dont l’authenticité n’est pas confirmée.

 

ECHANGES D'AMABILITES ENTRE SEYDIL HADJI MALICK ET MAME ABDOULAYE NIASSE

 

L'avocat d'Ahmed Niasse semble se glorifier des nobles et multiples services rendus par Mame Abdoulaye à Seydil Hadj... Il est évident que si Mame Abdoulaye était encore en vie, il l'aurait sommé de la fermer. Car, Seydil Hadj n'était pas un ignorant qui quémandait des noms de Dieu, même s'il reconnaît à leur juste valeur les services qui lui sont rendus. Pas besoin de s'étendre sur ce sujet.

 

UNIVERSITÉ DE TIVAOUANE

 

Ahmad Khalifa Niasse semble minimiser la dimension Universitaire de l’école de Maodo ; eh bien il n’a qu’à se plaindre auprès de Paul Marty qui déclare :

 

« La caractéristique de la zaouïa de Tivaouane, c'est qu'elle constitue une véritable UNIVERSITÉ POPULAIRE. Elle a formé une quantité considérable de maîtres d'école coraniques qui se sont répandus à travers le bas Sénégal, ont formé à leur tour une nouvelle pléiade de maîtres et ont ainsi contribué à répandre largement les rudiments de l'enseignement musulman... »

 

Notons que le mot « Université » est un terme français et non arabe ou anglais. Alors, si un français d’origine algérienne assimile l’école de Maodo à une Université Populaire. Cela doit être pris au sérieux. Faut Pas Que Ahmed Khalifa Niasse soit plus royaliste que le roi, surtout que ce n'est pas l'école de Tivaouane que nous connaissons par sa modération, qui s'est inventée cette marque de distinction.

 

ATTITUDE CONDESCENDANTE D'AHMED KHALIFA NIASSE

 

Ahmed Khalifa Niasse a l'habitude de traiter ses interlocuteurs avec condéscendance voire avec dédain. Plusieurs téléspectateurs ont dû faire cette remarque. Cela a été son attitude vis-à-vis de Oustaz Alioune Sall qu'il ne considérait son "Nawlé", et vis-à-vis de Oustaz Iran Ndao qu'il a qualifié d'ancien "Beuk Nék"...

On a l'impression que pour ce déscendant du Cheikh Abdoulaye Niasse et mieux du Prophètes, le meilleur des hommes serait celui qui appartient à la famille la plus populaire. Cela n'est pas conforme aux enseignements du Saint Coran qui dit :

 

"Ô hommes ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous vous avons répartis en peuples et en tribus, pour que vous fassiez connaissance entre vous. En vérité, le plus méritant d'entre vous auprès de Dieu est le plus pieux. Dieu est Omniscient et bien Informé."

 

 

Voilà Pourquoi Seydil Hadj Malick avait l'habitude de dire : KEUR GUI SANTOUL "SY" mais "YALA" LA SANT. C'est à dire "La demeure ne se nomme pas "SY" mais "DIEU". Ainsi, par respect à la personne humaine, parlait-il de "Mbokou Talibé" et non "Sama Talibé" pour désigner son disciple.

 

POST SCRPTUM

 

Disons que Ahmed Khalifa Niasse est très sypathique par endroit, mais devient parfois trop provocateur, et cela n'est pas souhaitable pour quelqu'un qui doit donner le bon exemple.

Pourvu qu'il révise son comportement à la limite du supportable !

 

C'était Juste un Rappel Pour que cesse la Polémique !

 

Wa Salam

 L'auteur  Ben Cheikh
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Ben Cheikh
Blog crée le 09/04/2012 Visité 363909 fois 14 Articles 2641 Commentaires 58 Abonnés

Posts recents
Mardi 27 juin 1922 – Mardi 27 juin 2017
Réaction sur la Déclaration Polémique de Ahmed Khalifa Niasse
Al-Macktoum : La Constitution, Pas la Confusion !
Amath Dansokho Parle de Serigne Cheikh
Seydil Hadj Malick : Le Conquérant
Commentaires recents
Les plus populaires
Amath Dansokho Parle de Serigne Cheikh
Al-Macktoum : La Constitution, Pas la Confusion !
Serigne Babacar Sy, Le Khalife Authentique
Le Spirituel à l'Assaut du Temporel : Le Khalifat
Serigne Cheikh, Entre Politique, Economie et Diplomatie